Ballon 1784.

****

1784 la folie des ballons.

****

 

Le troisième voyage aérien.

Le 25 novembre 1783 eu lieu à Lyon une séance de l'Académie des Sciences Belles-Lettres et Arts ou Joseph de Montgolfier (son père ayant été anobli en décembre 1783 la famille entière devint noble) fut intronisé comme membre associé, ce jour là donc une motion pour une expérience aérostatique fut votée et Monsieur de Flesselles intendant de Lyon fut chargé de la souscription pour la construction de l'aérostat, Paris avait eu ses ascensions Lyon aura la sienne et la souscription fut un succès.

Joseph bien entendu se chargea de la construction avec un ami dénommé Fontaine, 150 tailleurs et couturiers mirent en chantier un ballon de 24 700 m³ un des plus grands jamais construits, d'un poids de sept tonnes, capable d'emmener sept personnes, son nom ! Le Flesselle.

Carte à jouer. "Les Montgolfières" Grimaud.

****

Courant décembre arriva à Lyon Jean-François Pilâtre de Rozier appelé par Jacques de Flesselles et recommandé par Étienne au grand dam de Joseph qui voyait là un rival, << L'aéronaute c'est lui mais l'inventeur c'est moi >> pensa Joseph et les préparatifs finirent le 07janvier 1784, les pièces qui devaient former le ballon furent transportées sur l'estrade qui avait été montée dans un champ au dehors de la ville appelé les Brotteaux. 

 

Le lundi 19 janvier les voyageurs étaient là avec la ferme conviction que l'aérostat les emmèneraient de Lyon à Paris. Etaient du voyage, Pilâtre de Rozier, le comte de Laurencin qui avait amené une grande partie des fonds, le comte de Dampierre, le marquis de Laporte d'Anglefort, le prince de Ligne, Joseph de Montgolfier dont se sera le seul et unique voyage aérien, le temps est propice 100 000 Lyonnais sont présents et même Pierre le père des deux inventeurs est là, Un resquilleur est évacué tel un sac de sable, le décollage est laborieux le resquilleur s'accroche à la nacelle c'est Monsieur Fontaine qui pas inscrit voulait êtres du voyage, c'est aussi le premier passager clandestin, la montée est chaotique est hésitante mais ! l'aérostat monte...

Effigie de Pilâtre de Rozier et Joseph. de Montgolfier.

Bloc feuillet poste aérienne du Tchad. 1983. Afrique Central.

Au bout de douze minutes de vol, le vent change et ramène le ballon d'où il venait. C'est alors qu'une déchirure apparaît au sommet, le ballon perd rapidement de l'altitude et atterrit brutalement à une centaine de mètres de son point de départ. Les voyageurs sont choqués mais indemnes, ce qui n'est pas le cas du ballon à moitié brûlé qui est irrécupérable.

CPM  Zürich Suisse.

****

Le 25 janvier 1784 voit se réaliser le quatrième voyage aérien et le premier hors de France ( près de Milan), c'est le Comte Italien Paolo Augustino Andréani accompagné de giussepi Gerti et de son frère qui le réalise avec une Montgolfière copie du Flesselle fabriquée par les frères Gerti , le voyage se passa bien et l'arrivée un peu plus mouvementée puisqu'ils arrivèrent dans un arbre mais sans gros dégâts.

Chromo chocolat Guérin-Boutron. Début 1900.

****

Un autre aéronaute deviendra célèbre dans cette année 1784 et par la suite dans le monde entier dans les années qui suivirent, il s'agit de Jean-Pierre Blanchard. Déjà le 5 mai 1782 il avait tenté de voler dans un "vaisseau volant" de sa fabrication ayant la forme d'un oiseaux, muni de six ailes et d'un gouvernail mais n'avait jamais réussi à décoller, la foule présente le couvrit de ridicule. 1784 lui ouvre d'autres horizons avec l'hydrogène, il construit un ballon muni d'un parachute-parasol, d'un gouvernail et de rames de plumes pour la première fois aussi il y fixe une hélice qui sera actionnée à la main.

Bloc de 4 non dentelés TP de Saint Thomas et Prince. Iles d'Afrique d'Atlantique Sud.

****

Autre représentation du ballon de Blanchard.

Eau forte reprise au burin et coloriée, d'après Cl.-L. Desrais.

Menu du vol Washington-Paris du 6 mars 1978 à bord de Concorde. Air France

****

C'est le 2 mars que... depuis la place du Champ de Mars de Paris devant une foule énorme qu'il monte dans la nacelle, son mécène Dom Puech doit l'accompagner quand sortant de la foule un jeune étudiant de l'Ecole Militaire veut prendre sa place, Blanchard s'interpose et refuse, l'étudiant sort son épée et veut forcer le passage l'aéronaute fait rempart et reçois un coup d'épée dans la main, le jeune Dupont de Chambon furieux détruit tous les instruments de bord et déchire l'envelope il est finalement maîtrisé, Blanchard voyant l'hydrogène s'échapper décide de faire couper les amarres...

C.P.A Collections d'Art et d'Histoire E.S. Paris

****

le ballon monte en vrille et prend la direction de Billancourt un coup de vent le ramène sur la rue de Sèvres ou il atterrit 15 Km en un peu plus d'une heure, c'est le quatrième voyage aérien mais aussi le premier essai de dirigeabilité d'un aérostat qui...  il faut le dire ne dirigea rien du tout !

TP du Viêt-Nam 1995. Pays d'Asie du Sud-Est.

****

Le 13 mars le Comte Andréani réalise une deuxième ascension toujours avec les frères Gerli, c'est le sixième voyage aérien de l'histoire de l'aérostation.

Devant le succès des ascensions dans les villes de Paris,  Lyon,  Milan, les grandes villes des provinces françaises et étrangères voulurent aussi leurs ascensions, le 26 mars c'est la ville de Strasbourg qui est en avant par l'intermédiaire d'un opticien, le Sieur Adorne... qui ayant fait construire par les frères Enslin un ballon de soie de 4200 m3 se prépare pour l'ascension,

Cartes à jouer "Les Montgolfières". Baptiste Paul Grimaud. 54 Saint-Max.

****

Ce jour de mars 1784 le 26 accompagné d'un de ses parents, un dénommé Winter il décolle de la Citadelle monte doucement et au bout de quelques instant la montgolfière prend feu, elle retombe sur un toit incendiant la maison, les aéronautes sont blessés mais sans conséquences, c'est un échec, et pourtant qu'elle était belle la montgolfière de Strasbourg.

 

CP Histoire de l'Aérostation. Paris.

****

Le 4 avril c'est au tour d'Avignon alors terre Pontifical, organisé par le Marquis de Brantes et de son ami le physicien Scanegati, une montgolfière de 14 m de haut s'apprête à partir  mais jugeant une charge trop forte pour la machine ni l'un ni l'autre ne monte dans la galerie, c'est seul que l'aérostat s'élève c'est un autre échec.

Un peu plus tard l'Académie des Sciences de Dijon, voulant résoudre le problème de direction des ballons fait construire un globe à hydrogène. Le chimiste Guyton de Morveau et l'Abbé Bertand sont désignés  pour conduire l'expérience aérostatique. Le 25 avril  équipé comme une barque de larges rames et d'un gouvernail fixé à l'équateur du ballon, décollant de Dijon le ballon atterrit à Magny-sur-Auxonne le septième voyage aura duré une heure et vingt cinq minutes.

 

CP Histoire de l'Aérostation. Paris.

****

 Le premier projet d'un ballon à dirigibilité voulue, c'est cette image du ballon de L'Académie des Sciences de Dijon, il était conçu comme un globe terrestre sur son pivot.

Le voici tel que décrit.

Projet d'un superbe ballon de 120 pieds de diamètre qui doit être enlevé à Dijon.

A. Superbe ballon de 120 pieds de diamètre. B. Pivot sur lequel tourne le cercle mouvant. C. Cercle mouvant. D. Voile assujettie au cercle mouvant. Il en existe un semblable de l'autre coté du ballon. E. Chassis sur lequel est attaché la voile. F. Poulies sur lesquelles roulent les cordes qui servent à (hi)sser et  carguer les voiles. G. Cordes qui servent à (h)isser et carguer les voiles. H. bec avancé de 12 pieds servant à fendre l'air. I. Gouvernail de 16 pieds de long en plumes, mobile sur une charnière. K. Charnière qui attache le gouvernail au ballon. L. Cordes qui servent à mouvoir le gouvernail à droite et à gauche. M. Char du conducteur suspendu au ballon.

 

Menu du vol Air France à bord de Concorde du 6 mars 1978. De Washington à Paris.

****

Le huitième voyage aérien sera réalisé au royaume de Savoie à Chambéry le 6 mai 1784, par une montgolfière construite par le chevalier de Chevelu tant impressionné par le "Flesselle" de Joseph Montgolfier  qui décolla de Lyon ou il était présent, l'envol était prévu pour le 1er avril mais l'aérostat trop lourd ne pu décoller, on l'allégea et un autre essai et prévu pour le 22 le résultat ne fut pas satisfaisant et l'on revisita la montgolfière, donc le 4 mai on se prépare pour le vol, un vent trop violent les en empêchent et c'est le 6 à trois heures du matin que les aéronautes sont prêts au parc de Buisson-Rond, le foyer a été allumé, l'aérostat se gonfle, l'ingénieur Louis Brun et dans la nacelle, le chevalier de Chevelu dont le père lui a interdit de sortir et de se rendre à l'expérience n'est pas là, c'est donc le chevalier Xavier de Maîstre volontaire au régiment de la marine qui pour être présent n'en parla pas à son père, se cacha dans la nacelle sous une toile, à 6 heures le départ donné, la montgolfière monte lentement, Xavier de Maîstre se découvre et salue la foule, le "globe volant" parcours 12 Km, se pose à Challes-les-Eaux 30 mn après, ou un carrosse qui avait suivi les attendait, la Savoie était fier les festivités allaient commencer.

 

Entier postal Français 1982 repiqué 1984 pour la première ascension le 5 mai 1784 à Chambéry. Savoie.

Cachet rond commémoratif du 5 mai 1984 pour le bicentenaire du vol de la montgolfière de Chambéry.

Le club philatélique qui a réalisé cette émission n'a pas pris le temps de vérifier la date,  c'est le 6 mai 1784 que fut réalisé l'ascension.

Merci à la "Société des Amis du Vieux Chambéry" pour les informations.

****

Marseille n'avait pas eu son envol le 8 mai c'est fait !

  Ce n'était pas le premier ballon qui s'envolait de la Plaine. Le 27 janvier 1784, on y avait vu pour la première fois un aérostat à Marseille, dans les jardins du sieur Rangoni. Il n'y avait pas encore huit mois que les deux frères Montgolfier avaient fait leur premier vol, le 5 juin 1783, à Annecy. Le physicien Charles avait fait le sien, à Paris, le 27 août. On décida bientôt d'en faire un à Lyon. Il eut lieu le 23janvier 1784 : on se disputa pour monter dans la nacelle. Peu s'en fallut que l'on en vint aux mains.

    Deux Marseillais décidèrent alors de tenter mieux qu'une ascension, un véritable vol en aérostat. Ils s'appelaient Bonin et Mazet et avaient publié le premier Guide marseillais. On ouvrit une souscription et l'on sollicita l'aide de la ville, qui accorda une subvention de 600 livres sous réserve de l'approbation de l'intendant. On la lui demanda en soulignant qu'"une ville comme Marseille ne devait pas être indifférente à des découvertes de cette nature".

    L'expérience fut fixée au 8 mai 1784. Le ballon était installé dans un enclos situé hors de la porte d Aix, sur le chemin de la Belle de Mai, capable de contenir 50 000 spectateurs. Suspendu sur un amphithéâtre, il mesurait 16 mètres de diamètre sur 19 de hauteur. Venu de toutes parts, les curieux assistèrent au départ du ballon, qui monta comme prévu, s'éleva jusqu'à environ 400 mètres et atterrit enfin à un kilomètre de son point de départ.

    Le mouvement de foule provoqué par cet événement avait posé de graves problèmes à l'administration municipale. Elle recourut pour la circonstance à l'aide de deux cents portefaix, chargés de garder la barrière sous les ordres des officiers de la ville. Car la force publique se réduisait, en ce temps là, pour tout Marseille, à trente six hommes et aux cinq cavaliers de la maréchaussée...

    Roger Duchêne, Histoire de Marseille : 26 siècles d'aventures, (préface de Jean-Claude Gaudin), Autres Temps, 1999.

 

Transfert sur ardoise. (acheté dans une quincaillerie extraordinaire d'Annonay)

****

Le 31 mai c'est au tour d'Aix-en-Provence, qu'un ballon aérostatique prend son envol Monsieur Rambaud aéronaute parcourt trois Km se pose descend et oubli de retenir sa montgolfière qui repart et s'enflamme en plein ciel, premier incendie aérien.

****

Le 4 juin à Arenjuez en Espagne un peintre français est prêt dans sa montgolfière, il oublie de détacher les amarres elle s'élève, se retourne et prends feu, l'aéronaute Bouche saute d'une grande hauteur et se blesse sérieusement.

****

Ce jour même en France dans le ville de Lyon, une femme prend les airs dans une montgolfière, affrétée et pilotée par le peintre Fleurant qui... profitant du passage dans la ville du roi de Suède Gustave III qui voyageait sous le nom de comte de Haga, veut faire honneur à ce haut personnage et décide Madame Elizabeth Thible chanteuse lyrique de l'accompagner.

 

Encart postal français à tirage limité 1er jour. 1984.

Intérieur.

 

****

La montgolfière de Monsieur Fleurant... en couleur.

Valet de carreau. Jeux de cartes "Les Montgolfières". Grimaud.

****

Le départ est donné aux Brotteaux lieu où est parti le Flesselle, la montgolfière  baptisée "La Gustave" monte à 1500 m  et la Dame à qui l'altitude l'inspira, se mit à chanter un air d'opéra "La belle Arsène"  "Je triomphe! je suis Reine..." à qui répondit Fleurant tout autant inspiré,  un air de Zémir et Azor"  "Quoi ! Voyager dans les nuages"  la montgolfière parcouru 8 Km en 1/2 heure  et atterri  près du fort de la Duchère où la Dame un peu secoué se foula la cheville.

"La Gustave"

Tp du Zaïre avec bord de feuille. 1984. Pays d'Afrique Centrale.

****

Ce ballon inspira quelques pays et Cuba sortit son timbre, là encore l'information laisse à désirée puisque ce ballon passa de montgolfière à ballon à hydrogène et devient "Le Gustave".

Tp de Cuba. 1983. Ile des Antilles dans la mer des Caraïbes.

****

12 juin 1784 Guyton de Morveau et son ballon "L'Académie de Dijon", réalise sa deuxième ascension en compagnie de Monsieur de Virly président de l'Académie, de Dijon ou ils décollent les aéronautes voyages deux heures et demie pour atterrir dans une localité du nom d'Entrevaux à l'est de leur point de départ, ils ont parcourut une vingtaines de kilomètres sans pour autant diriger leur ballon.

TP du Belize. Pays d'Amérique Centrale.

************************************************

Le 14 juin l'Académie de Nantes a programmée une expérience aérostatique avec pour but des observations scientifiques, sous la direction de Monsieur Levesque un ballon de taffetas vernis est construit, son nom ! "Le Suffren", ce jour là les occupants de la nacelle sont M. Coustard de Massi et M. Mouchet, après s'êtres élevé à trois mille quatre cents mètres et parcouru trente six kilomètres dans un voyage chaotique et houleux le ballon perdant du gaz, plusieurs fois ils touchèrent terre brutalement endommageant les instruments, obligés de jeter du lest dont les instruments scientifiques pour remonter, les aéronautes ne demandaient plus qu'une chose ! atterrir, le ballon dégonflé se posa prés de Bourg de Gêsté en Anjou ou les aéronautes pas rassurés après avoir touchés terre sautèrent de la nacelle sans retenir l'aérostat , le ballon allégé repartit à grande vitesse et fut retrouvé à quatre vingt huit kilomètres de Nantes dans un village du Poitou.

CPA L'Histoire de l'Aérostation.

***************************************************

Le 16 juin trois Bordelais affrétes une Montgolfière, Darbelet, Desgrange et Chalifour, ils montent à huit cent soixante quinze mètres et parcours quatre kilomètres en une heure.

**************************************************** 

23 juin 1784, le roi Gustave III de Suède de passage à Paris est convié par Louis XVI à l'envol d'une montgolfière, dont-il a demander à Pilâtre de Rozier de se charger de la démonstration. Ce jour du 23 en compagnie de l'illustre chimiste Proust, pharmacien en chef de l'hôpital de la Salpêtrières à Paris, Pilâtre de Rozier qui a réquisitionné la montgolfière du 1er vol humain des Montgolfier, réparée, modifiée, en attente d'utilisation elle était parquée chez Réveillon. C'est là quelle fut cherchée pour la démonstration, elle sera nommée "Marie-Antoinette"

Montgolfière "Marie-Antoinette

Dame de carreau. Jeux de cartes "Les Montgolfières". Grimaud.

 Devant la famille royale, le comte de Haga (le roi de Suède incognito), de nombreux spectateurs l'envol se fit en musique du parc du château de Versailles à 5 heures moins le quart, le voyage durera 3/4 d'heures et 12 lieues seront parcourues.

La gloire revint à Pilâtre de Rozier, Etienne de Montgolfier qui réclama sa montgolfiére ne reçu que les restes de l'aérostat qui avait brulé lors de l'atterrissage, le gouvernement ne voulut point le dédommager, fin de l'aventure pour les fréres Montgolfier.

Pilâtre de Rozier et la montgolfière "Marie-Antoinette"

TP de la République Révolutionnaire de Guinée 1983. Pays d'Afrique de l'Ouest.

****************************************

Le lendemain 24 juin 1784 dans l'Etat de Maryland aux Etats Unis, un avocat du nom de Peter Carnes habitant de Bladensburg annonce qu'il va faire voler un ballon à air chaud à Howard Park non loin de Baltimore.

TP de la République de Maurice. Ile de l'Océan Indien à l'est de Madagascar

Je crois que c'est le seul timbre au monde qui relate cet évenement.

Devant une énorme foule le ballon monte et descend, il s'agit d'un petit ballon captif d'un petit volume incapable de lever un poids comme celui de Peter Carnes, la foule commence à se retirer quand un jeune homme de 13 ans se  propose, volontaire  pour un ascension, Carnes surpris le laisse monter dans la nacelle, les spectateurs ravis applaudissent et c'est ainssi que huit mois à peine aprés le premier vol captif réaliser en France, Edward Warren devient le premier homme à quitter la terre sur le continent américain.

Cachet commémoratif pour le bicentenaire de la première ascension en Amérique. 1984. Bladensburg.

**********************************************

En Autriche, l'aérostation eu son ambasadeur en la personne de Johannes Stuver, un Viennois qui construisit un ballon à air chaud destiné à des ascensions captives, mais le hasard fit que lors de la première, le cable se rompit est de captif le ballon devint libre, Stuver et ses passagers qui... au nombre de trois se firent une grosse frayeur. Le voyage se fini calmement est ils regagnèrent la terre sans incidents.

C'est le 7 juillet 1784 dans le parc du Prater de Vienne que se déroula cette épisode montgolfièrique, qui fit de simples monte en l'air de parfait aéronautes.

La luxueuse montgolfière de l'Autrichien Stuver.

Carte Maximum Autrichienne pour le bicentenaire de l'ascension de Stuver.

****************************************************************

 

 

A suivre...

Commentaires (5)

Alti-reve

Superbe article

jclP

superbe ce site une source d'inspiration pour mes dessins en 3D,
bravo pour la doc.

roger
  • 3. roger | 05/09/2012

bravo!...bien expliqué et bien documenté

anabolics
  • 4. anabolics | 02/10/2011

Ces site web informatif! Grand merci ! Merci pour ce bon moment de visiter votre site . C'est vraiment un plaisir de comprendre un site Web comme celui-ci rempli de renseignements agréable. Merci!

Xavier de maistre
  • 5. Xavier de maistre | 17/06/2010

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/06/2014

×