La belle époque. 1910.

 

 

HISTOIRE DES DIRIGEABLES

 

***

 

Le 15 janvier 1910 les Vosgiens d'Epinal et des environs apprennent

par la presse la création d'un parc à ballons par les militaires, sur le plateau de la Louvroie

appartenant à la commune de Golbey, les travaux dureront deux ans, le hangar recevra un dirigeable,

en 1912 un deuxième hangar est construit pour accueillir un autre dirigeable.

hangar-epinal-1910.gif

 

***

Au mois d'avril 1910, le "Ville de Pau" qui rénové débuta les croisières aériennes

au-dessus de la ville de Pau et des paysages Béarnais, Basques et Aquitains.

***

10 avril 1910 Breuil Oise. Première sortie du "Clément-Bayard II"  entièrement étudié

et exécuté dans les ateliers aéronautiques de M. Clément. Ce ballon fut mis en chantier en 1909

il était destiné à un groupement Anglais formé à l'initiative du journal "Daily Mail",

en prévision de l'offrir au gouvernement sous condition que le dirigeable

effectue le trajet par voie aérienne France-Angleterre.

***

Moi de mai, le "Liberté"  continue à peaufiner

les réglages, effectue des raids d'endurance.

***

*****************************************************************************

C'est à la suite des manœuvres aériennes allemandes où avaient figurés

les dirigeables "Gross IV", "Parseval II" et "Zeppelin Z II", que la catastrophe eue lieu.

Les trois dirigeables, partis de Cologne le 22 avril, s'étaient rendus

à Hombourg où ils avaient atterri devant la famille impériale.

Le retour fut moins heureux, parti le 24 à 8 heures du matin de Hombourg,

le "Zeppelin Z II" passa au-dessus de Wiesbaden et atteignit le château de Johannisberg.

Là, il lutta pendant deux heures contre le vent sans pouvoir avancer,

puis se dirigeant vers le massif du Taurus il atterrit à Limbourg.

zeppelin-z-ii-avant-accident.gif

***

Le Zeppelin était avarié, on dut l'ancrer et procéder sur place aux réparations nécessaires,

d'Ouest accompagné d'averses intermittentes, deux compagnies de soldats venues de Diez

maintenaient avec peine le ballon que le vent balançait d'une façon inquiétante, soudain !

A 1 heure de l'après-midi, un tourbillon d'une extrême violence brisa les câbles d'amarrage,

les soldats bousculés et meurtris durent lâcher prise et le ballon fut emporté par la bourrasque,

à 1h15 on le vit soudainement apparaître au-dessus de Weilburg-sur-Lahn, après avoir plané

un moment au-dessus de la caserne il fila vers Untenau poussé par un courant aérien,

puis rebroussa chemin et revint vers Weilburg, il était alors à demi dégonflé et s'approchait

de plus en plus du sol, il rencontra d'abord des poteaux télégraphiques et les renversa,

puis s'abattit enfin sur les arbres de la colline de Weberburg, une partie du ballon tomba à terre,

l'autre soutenue par le restant du gaz demeura suspendue en l'air,

enfin la carcasse d'aluminium fut complètement brisée.

C'était la fin du dirigeable militaire "Zeppelin Z II".

zeppelin-z-ii-accidente.gif

***

 1 juin 1910 le "Clément-Bayard II" effectue son premier vol de réception, des officiers

prirent part à ces essais bien que le dirigeable ne soit pas militarisé,

d'ailleurs il participera aux manoeuvres de Picardie.

***

24 juillet 1910. Inauguration de la première station de dirigeable en Suisse

de la "Compagnie Générale Transaérienne". A cette occasion le dirigeable Astra  "Ville de Lucerne"

a effectué sa première ascension sous ce nom puisque, précédemment il était à Pau sous

le nom de "Ville de Pau" et quand viendra le mauvais temps il y retournera pour la saison d'hiver. 

***

Le "Ville de Lucerne" a transporté de nombreux voyageurs

payants au dessus du lac des Quatre-Cantons.

ville-lucerne-4-7-11.gif

***

18 août 1910 est autorisé l'expropriation d'un terrain dans le quartier du Pont Allant à Maubeuge,

il est prévu la création d'un centre d'aérostation, il servira de port d'attache pour les dirigeables.

La construction fera 115m de long sur 42m de large et 36m de hauteur.

hangar-maubeuge-1910.gif

***

Aout, le  dirigeable " Liberté " se montre aux Parisiens.

***

Aout 1910 à Lunéville se termine la construction d'un hangar situé sur la côte de Chaufontaine,

 long de 75m, large de 25, haut de 28, le but était d'en faire le terminus

d'une compagnie d'aérobus Lunéville-Londres-Paris.

hangar-lorrain-luneville.gif***

Ce hangar était destiné aussi à la fabrication du dirigeable "Le Lorrain" M. Lallemand et

l'ingénieur des mines M. Bot avait déposé Chacun un brevet pour sa construction.

Chantier de montage.

hangar-lorrain-luneville-le-chantier.gif

***

Cet aéroplane-dirigeable avait l'aspect d'une aile volante et quand on parlait de lui

des mots comme Planeur, parachute, faisait leurs apparitions,

C'était le système Bot et Lallemand.

lorrain-luneville-aile-volante.gif

*** 

Vue de la nacelle, M. Lallemand au gouvernail.

lorrain-luneville-nacelle.gif

***

Changement de vitesse et débrayage de l'appareil.

bot-lallemand-changement-vitesse.gif***

 

Mauvais sort pour les Zeppelins, le "Lz VI" est détruit le 14 septembre 1910

lors d'un incendie déclenché par un orage, il était remisé dans le hangar de Baden-Oos,

l'enveloppe brulait quand il à été sorti du hangar, par chance l'hydrogène n'a pas explosé,

les seules choses récupérées furent les deux moteurs. Le zeppelin était arrivé le 21 août

et le 23 avait commencé ses excursions, 2h de vol au dessus du Moyen Baden,

seize voyageurs pour un cout de 200 Marks. Le Hangar construit début 1910 par

la DELAG à Baden-Baden ne fut pas touché. 

Il recevra un nouveau Zeppelin le "Lz VII"  Baptisé Deutchland (Allemagne).

zeppelin-lz-vi-hangar-baden.gif

***

 Le "Lz 7 Deutschland" mis en service le 19 juin 1910. Sa carrière fut l'une des plus

courtes de tous les zeppelins, puisque elle ne dura que 9 jours. Mais …

Il  effectuera pas moins de sept sorties, parcourra 1035 km en transportant 212 personnes.

 Le "Lz 7" s'est écrasé par mauvais temps au Mont Limberg près de

Bad Iburg en Basse-Saxe, dans la forêt de Teutoburg le 28 Juin 1910. 

lz-7-1.gif

***

 Dans le malheur il y a certainement du bonheur, aucun des passages,

ni du personnel navigant ne sera blessé. Le "Lz 7 Deutschland" ne sera pas réparé.

lz-7-2.gif

***

 

 Le "Lz 8" après la destruction du "Lz 7", hérite naturellement du nom du premier,

mais comme son prédécesseur  il n'aura guère plus de chance. Mis en service le 30 mars 1911,

il effectue 24 sorties (parcourant 2379 km et transportant 458 personnes à son bord). Le 16 mai 1911,

en tentant de décoller depuis le terrain de Düsseldorf,

un violent coup de vent le rabat sur un hangar le zeppelin est détruit. 

lz-8.gif

 ***

 Le "Ville de Lucerne" Transportera jusqu'à 48 passagers dans une même journée,

 le 11 octobre 1910 le ballon en était à sa 56ème sorties,

 la saison finie il retournera à Pau pour la saison d'Hiver, et reprendra son nom de Ville de Pau.

P ville de pau cc2

 

***

**

Les Grandes Manoeuvres de Picardie.

Du 12 au 18 septembre 1910.

Pour ces manoeuvres on avait associé les aéroplanes au nombre de huit et quatre dirigeables,

on avait installé pour eux près du quartier général à Briot proche de Granvilliers (Oise),

un aérodrome où furent montés trois hangars dont le type Vaniman fut adopté

par l'armée et déjà utilisé à Lapalice l'année précédente.

Mises en place des chèvres de levages.

picardie-les-chevres-levages.gif

Poses des fermes métalliques du hangar.

***

Levage d'une ferme.

***

Vu de face une fois le montage fini.

picardie-hangar-vu-face.gif

***

Hissage des toiles.

***

Le hangar est monté le réglage des haubans.

*** 

Entrée du hangar du dirigeable "Liberté".

picardie-entree-hangar-liberte.gif

***

Le hangar du "Liberté" monté, on se prépare pour un autre hangar. 

picardie-piece-pour-autre-hangar.gif

***

Les dirigeables participants devant leurs hangars à gauche le Lebaudy "Liberté",

à droite l'Astra "Colonel Renard".

picardie-gauche-liberte-droite-colonel-renard.gif

Encore un truandage, la carte était vendue comme étant de la guerre 1914/1915,

avec mention " Nos Dirigeables dans l'Est". Il sagit en fait des manoeuvres de Picardie de 1910,

l'éditeur J. Coursier de Paris à simplement repris un vieux cliché et rebaptisé le lieu.

***

Le quatrième Hangar n'était pas loin et était déja monté,

puisqu'il sagissait de celui de Lamotte-Breuil situé dans l'Oise et donc bien placé,

il abritait le "Clément-Bayard II".

picardie-entree-hangar-breuil.gif

***

Le 11 septembre "Clément-Bayard II" quittait son port d'attache et arrivait à 2h 21 à Briot,

à son bord le pilote, Lieutenant Texier, le second l'Adjudant Baudry, le Commandant Ferrié

 directeur de la télégraphie militaire, le Commandant d'état-major de Gensac,

M. A. Clément constructeur et propriétaire du ballon, M. Sabatier,

les sous-officiers mécaniciens Dilaser et Villard. Le dirigeable était muni d'appareil de télégraphie

sans fils et c'était la première fois que l'on en faisait usage à bord d'un dirigeable militaire.

picardie-clement-bayard-ii-photo-duclos.gif

***

Le dirigeable Lebaudy "Liberté" Commandé par le Capitaine Bois, avec le Lieutenant Néant et un mécanicien,

ne quitta son port d'attache de Chalais-Meudon que le 14 septembre, il avait été accompagné

par le"Colonel Renard" qui vira ensuite de bord pour rentré à Issy, conformément aux instructions reçues.

picardie-liberte-11-09-10.gif

***

Le 14 septembre le "Clément-Bayard II" va évoluer près de Sommereux ou le Président de la République

assiste à la manoeuvre, le "Liberté" évolue vers 6h du soir sur Grandvillier ainsi que

le "Zodiac III" piloté par le Lieutenant de génie De La Vaulx, accompagné d'un mécanicien nommé

Augé et d'un officier d'état-major le Commandant Devaux.

   picardie-zodiac-iii-cachet-cire.gif

***

Le 18 septembre, le "Liberté" et le "Zodiac III" effectuent une large reconnaissance

, l'un pour le parti rouge, l'autre pour le parti bleu, ils naviguent longuement au dessus

des troupes quand apparraissent le "Colonel Renard" (Monté par les Capitaines Delassus et Bienvenu,

trois mécaniciens complètes l'équipage), et le "Clément-Bayard II" arrivant tous deux d'Issy-les-Moulineaux,

tandis que huit aéroplanes évoluent avec les quatre dirigeables sur la même région.   

picardie-colonel-renard-couleur.gif

***

Toujours le 18, l'après midi le "zodiac III" rentrait à Issy, Le lendemain matin

19 septembre le "Colonel Renard" parti de Briot à 6h30 du matin regagnait Issy à 11h15

après avoir reconnu en route divers point d'embarquement des troupes, le "Clément-Bayard"

parti de Briot immédiatement après et arrivait à 10h du matin à Issy, Les opérations militaires

étaient terminées M. Clément décidait de ramener son ballon à Lamotte-Breuil. Le même jour

le "Zodiac III" réintégrait son aérodrome de Saint-Cyr-l'Ecole, quand au "Liberté" il parti aussi

le 19 une panne d'allumage l'obligea à faire escale à Vallangoujard, il reparti

le lendemain et arrivait à Chalais-Meudon à 9h du matin.

Le "Colonel Renard" sortant de son hangar, dans le fond les hangars des avions.

picardie-sortie-hangar-clement-ii.gif

***

*******************************************************************************

 

Le dirigeable Morning-Post est commandé en juillet 1909 aux frères Lebaudy par le journal  britannique,

à la suite d’une souscription auprès de ses lecteurs. Avec une longueur de 103 mètres et une enveloppe

de 10 000 mètres cubes, il est à ce moment le plus grand dirigeable fabriqué en France.

Seule l’Allemagne (Zeppelin) a fait mieux dans le monde.

 Propulsé par deux moteurs Panhard & Levassor 4 M de 70  ch de troisième génération,

le  Monstrueux croiseur du ciel effectue sa première ascension dans l’air le 14 septembre 1910 à Moisson.

 Au cours de son 5ème vol, il gagne  Adelshot en Angleterre, le 26 novembre 1910.

Après plusieurs sorties couronnées de succès,

il est détruit dans un crash provoqué par l'éqipage

au sol ayant laissé filer les guideropes.

morning-post.gif

***

***********************************************************************

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/02/2017