La belle époque. 1906-1907.

 

HISTOIRE DES DIRIGEABLES.

***

Le Comte Henri De La Vaulx aéronaute réputé, pensait que les gros dirigeables étaient

fait pour les longues distances, emporteront plus de lest mais avaient un désavantage,

ils leurs fallaient à chaque destinations un hangar pour les protéger des intempéries.

Donc ! Une idée s'imposa les faire plus petits, gonflés au gaz d'éclairage moins cher et démontables,

ont pourraient les transporter individuellement sur un seul camion (charrette de l'époque),

comme ont le fait pour les ballons captifs, en 1906 le Comte se fit construire dans les ateliers de Maurice Mallet,

un petit dirigeable d'étude à qui le public donna le nom de "De La Vaulx" il était démontable en 4 parties,

mesurait 32,50m l'enveloppe jaugeait 720m cubes, la nacelle ne transportait qu'une personne et contenait un moteur de 16cv,

pour le transporter 4 colis suffisait, 1: l'enveloppe, 2: la nacelle, 3 et 4: la vergue de suspension divisée en deux pièces.

Les essais se réalisèrent au cours de l'été autour du parc de l'aéroclub, le dirigeable étant abrité dans le hangar

de M. Henri Deutsch De La Meurthe qui était vide à cette époque.

zodiac-de-la-vaulx-1906.gif

Sur la CP l'éditeur nomme le ballon "Zodiac III" ce qui est faux la société Zodiac est fondée en 1908,

le "De La Vaulx" a été construit hors société Zodiac, la nacelle était faite pour un seul passager. 

Le Zodiac III  à été construit en 1909 à Saint-Cyr et pouvait transporter trois passagers.  

L'éditeurs de CP J. Hauser spécialiste des cartes historiques sur l'aérostation

n'était pas regardant sur la vérité historique (Ce n'est pas le seul  qui prend des libertés avec l'histoire),  

les éditeurs de CP des anées 2000 ne font pas mieux,  la carte a voyagé et datée du 18.09.1910.

le timbre pour faire naturel  a été rajouté, des débris du décollage sont encore présent,

le cachet à date n'est présent que sur le timbre, la date est du 17.03.1909.

***

******************************************************************************************

 Les ballons sont à la mode et les grands fournisseurs de tissus font leurs pubs,

ici c'est "L'exploitation Générale de Caoutchouc Harbour et Vienne Réunies", 

   

***

************************************************************************

 Depuis un certain temps un autre personnage, le major August Von Parseval s'intéresse aux ballons,

il a déjà mit au point les "Drachens" (Dragons) ces ballons d'obeservations,

qui seront appelés "saucisses" par les français. Cette fois c'est d'un dirigeable qu'il sagit mais très léger,

sans carcasse intérieur rendu rigide uniquement par le gaz interne maintenu à une pression suffisante,

le premier vol eut lieu le 26 mai 1906, à noter que cette thechnique est encore valable de nos jours

est qu'elle est dénommée BLIMP (sac mou), raccourcie type B.

parseval-1906.gifCe blimp a une enveloppe fabriquée par la société Metzeler, pub sur le coté.

***

****************************************************************************

Le Zeppelin "Lz III" ne volera qu'en novembre 1906 et obtiendra la confiance

des militaires qui étaient fortement intéressés, l'état débloquera les fonds nécessessaires

pour la poursuite de la conquête et la maitrise du ciel. Le "Lz III" sera le premier Zeppelin

à voler sur de longues distances, 45 vols et 4398 km parcourus jusqu'en 1908.

 

zeppelin-lz-3-chocolat-louit.gif

***

*******************************************************************************

  1906 c'est la construction chez Lebaudy du dirigeable "Patrie", la commande est passée par

les militaires fin 1905 ils avaient pris consciences des possibilités fournies par les dirigeables.

Novembre les essais ont lieu, satisfaisants dans l'ensemble, le dirigeable est livré à Chalais-Meudon.

Le dirigeable "Patrie" avec sa nacelle suspendue.

***

Le dirigeable "Patrie" devant son hangar de Moisson prêt pour le départ pour Chalais-Meudon

où il effectuera de nombreuses ascensions de réglages, et mises aux points par son équipage militaire.

***

Le "Patrie" veut se montrer aux Parisiens, une sortie est prévue le 17 décembre 1906,

il survol Paris sous les acclamations du public et revient à Chalais-Meudon sans incidents.

***

*******************************************************************************

   En 1906 le "Ville de Paris II" est prêt

***

Les sorties commencèrent le 9 août à l'aérodrome de Sartrouville,  

***

********************************************************

Le 14 juillet 1907, Le "Patrie" survol les troupes et va saluer les officiels en rasant les tribunes,

plus d'un million de Parisiens vont l'acclamer ce jour là.

***

Le "Patrie" dans son raid Chalais-Etampes-Chalais, le 23 octobre 1907.

Le passage à Montlhéry.

patrie-montlhery.gif

***

Il passe au-dessus de la gare d'Etampes. 

***

Le "Patrie" devait avoir comme port d'attache le camp retranché de Verdun,

il fut décidé de l'acheminer par voie des airs, dans ce but le volume fut porté à 3.650 m3,

le 26 novembre 1907 parti de Chalais-Meudon à 8h45, il arriva à 3h45  sur l'aérodrome de Verdun-Belleville

ou il fut remisé dans son hangar, il avait parcouru 240 Km en 7h 50mn.

Encore une fois pour faire du sensationnel, les chiffres ont étés augmentés 300Km pour 6h45, les éditeurs étaient bien de leur siècle.

***

***************************************************************************************

 Courant 1907.

Le "Ville de Paris II" était un dirigeable de sport et de loisir M. Henry Deutsch de la Meurthe

l'utilisait pour son plaisir ont le vit souvent voler au-dessus de Paris.

ville-paris-montmartre-1.gif

***

Mais avait-il une arrière pensé ? A part Paulhan le mécanicien (qui deviendra un célèbre aviateur)

les passagers se nommaient, commandant Bouttieaux délégué du ministre de la guerre,

M. Bartoux Ministre des travaux publics, les capitaines Berryer, Sacconay, Poindron,

le  Ministre de la guerre faisait suivre de près les expériences du "Ville de Paris II".

***

Le 18 novembre il se rend à Issy-les-Moulineaux sur le terrain de manoeuvres militaire

à l'occasion des expériences d'aéroplane de Farman. 

ville-paris-issy-16-2-08.gif

***

****************************************************************************

Le 29 novembre le "Patrie" se prépare pour une ascension de courte durée dans les environs de Verdun,

le vol va mal tourner, une grave panne d'allumage arrête le moteur, le capitaine Bois décide d'atterrir,

la descente eut lieu à Souhesmes endroit ou les pièces pour réparer furent commandées.

 Le ballon craignant les intempéries, fut conduit dans un pli de terrain et solidement amarré,

la nacelle remplie de pierres, huit groupes de soldats du 162ème d'infanterie étaient chargés

de le maintenir avec de solides cordages, les pièces ne viendraient que le lendemain,

dans l'après midi du 30 les réparations avançaient mais vers 7 heures,

une bourrasque se déchaînait obligeant les 200 hommes à lutter pour ne pas que le ballon

se libère sous la poussée du vent, seul remède la corde de déchirure pour le dégonfler,

la corde emmêlée par le vent ne fut d'aucun secours, à 9 h 40 une rafale plus forte que

les autres eut raison des 200 hommes, le vent couchant le "Patrie" la nacelle se vida

de ses pierres, le ballon fit un bond, craignant pour la vie de ses hommes qui se battaient encore,

le lieutenant Lenoir commanda "Lâchez tout".

***

Le beau dirigeable délivré s'enfuit dans la nuit, le "Patrie" traversa la France entière et la Manche dans la nuit,

on l'aperçu dans la matinée du 1er décembre à Cardiff, Swansea, Llannelly, Cardigan (Pays de Galles),

il franchit le canal de Saint-Georges et la mer d'Irlande, traine sur Belfast... perd son hélice,

un navire déclare l'avoir vu au-dessus des Nouvelles-Hébrides, 1050 kilomètres à vol d'oiseau un rêve pour

un Dirigeable mais pas dans ses conditions.

En ces temps patriotiques la France pleura son beau dirigeable.

***

La France pleura oui ! Mais !...

Même dans les moments tragiques, la rigolade prend le dessus et les critiques pamphlétaires

et autres chansonniers se régalent, les cartes postales sont de la parties.

patrie-la-fuite.gif

***

***********************************************************************************

Le lendemain M. Henry Deutsch De La Meurthe dans un élan de patriotisme

mettait le dirigeable "Ville de Paris" à disposition de l'Etat pour compenser la perte du "Patrie"

et offrait de le conduire lui même à Verdun, le gouvernement s'empressa d'accepter

cette offre généreuse et il fut décidé que le ballon s'y rendrait par la voie des airs début 1908.

ville-paris-remplacement-patrie.gif

***

 

*********************************************************************************

Fin 1907, le brésilien Alberto Santos-Dumont teste sur la Seine un engin réalisé

dans le but d'atteindre 100 km/h pour remporter un pari de 50 000 francs.

Présenté parfois comme un hydroplane devant recevoir des ailes par la suite,

il s'agirait en fait d'un véritable hydroptère, de configuration trimaran,

car il présente un grand foil avant de 4 m d'envergure et un foil arrière (directionnel) d'un mètre.

Les essais ne sont pas satisfaisants (problèmes de moteur).

Assistaient aux essais, debout dans une embarcation lègère.

Da gauche à droite, au premier plan : Delagrange (Aviateur), Kapferer (Pilote du "Ville de Paris"),

Dom Jame de Bourbon, Archiduc Léopold Salvator d'Autriche, Blériot (Aviateur).

Au second plan : Capitaine Ferber, Capitaine Cody (Pilote du Nelly-Secondus dirigeable Anglais), M. Demanets.

santos-essais-hydroplane-1.gif

***

********************************************************************** 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (4)

jclP

superbe ce site une source d'inspiration pour mes dessins avec ballons dirigeables en 3D,
bravo pour la doc.

Jean-Pierre Lauwers
  • 2. Jean-Pierre Lauwers | 08/04/2011

J'Ai oublié de mentionner en Hollande le nom du dirigeable était : le "DUINDIGT" !

Ce dirigeable était le même comme le dirigeable representé dans l'emblème di firme ZODIAC!
beaucoup de livres publient pour la photo du "Duindigt" en utilisant le petit dirigeable vendu à un type fortun d'Amerique (aussi +*- 900 m³) mais pourvu d' une nacelle du type Zodaic III mais moins longue! uelquepart en cu de coté +/- 15 elements
le Zodiac II en avait 18 ou 19 ?
J'ai vu même en 1911 publié la photo de "Le Temps" annonçant que c'était le "Duindigt"!
Il y a beacoup d'auteurs qui se sont trompés!


amicalement,

J-P Lauwers

Jean-Pierre Lauwers
  • 3. Jean-Pierre Lauwers | 08/04/2011

J"ai des doutes au pint de vu que le Zodiac I est devenu le Zodiac II ?

Moi j'ai eu dans la t^te que le dirigeable du Compte de la vauls est devenu Zodiac II par trabsformation et que le Zodiac I date de 1909 ?
Je puisse me tromper!

Il y a une chôse qui est certaine!
Le Petit journal en longitude avait une nacelle en courbe...pointue aux extremités...
Apres on a eu un dirigeable Zodiac donc la vue en longitudinale était( vue de coté)les supports horizontales était tout droit , en vue une nacelle rectangulaire !

Lacoupe vue de front (avant) : carré!

C'est le même type comme on voit dans la publicité de Zodiac (même utilisée aujourdhui si je l'ai bien?)

Lias c'est se dirigeable de 1909 (Zodiac I ou II?) qui a té vendue à M. Jochems du Pays bas et par lui a été offert aux service militaire des Hollandais!

C'est quekquechôse moins connue!

Le Zodiac III est devenu +/- 1913-14? le dirigeable d'ecole militaire belge à Wilrijk Anvers!

1914 GM I le Zodiac III et le dirigeable Belgique III miltaire sont transports par route envers La Rochelle/et ou Rochefort ou le Zodiac III a servi comme dirigeable d'cole pour L'armée française et le dirigeable Belgique III , après té purvu d'une nacelle d'un Zodiac Vedette est devenu le Zodiac Vedette n°5!
Les belges Capitaine commandant Soucy et l'aronaute bien connu Ernest Demuyter on servi pendant tout la GM1 sur le VZ 5 et d'autres dirigeables français à Rochefort.

amicalement

J-P Lauwers

kevin
  • 4. kevin | 14/10/2010

Merci pour votre site très intéressant,
Je n\'hésiterait pas à repasser,
cordialement di.
blog immobilier

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/02/2017

×