La belle époque. 1911.

 

HISTOIRE DES DIRIGEABLES.

 

***

 

Le 26 février 1911 à Lunéville.

 Une tornade localisée s'engouffre dans le hangar, il est 2 heures la violence est telle que la toiture s'envole, les murs de planches tombes et se disloques, les poutrelles de fer s'effondrent écrasant le dirigeable.

 Le dirigeable "Le Lorrain" ne verra jamais la consécration, ni les inventeurs qui n'eurent pas les moyens de renouveler leurs rêves, les brevets restèrent dans les cartons, peu de traces de cet épisode. 

luneville-lorrain-hangar-ouragan.gif

 ***

 *******************************************************************

 Le 12 mars 1911 le premier vol du dirigeable Zodiac "Le Temps" est réalisé, ce dirigeable est offert au Gouvernement Français sur les fonds provenant de la souscription ouverte par le journal "Le Temps", après la catastrophe du "République". C'est un des plus gros dirigeable construit par Zodiac, 50m25 de longueur, diamètre 9m, volume 2300m3, un moteur Dansette-Gillet de 60 cv,vitesse 50 km/h, le dirigeable est toujours facilement démontable comme tous les Zodiac. 

zodiac-le-temps-1.gif
***
****************************************************

   Construit à Moisson, les essais du Lebaudy "Capitaine Marchal" sont réalisés du 24 mars au 3 mai, neuf ascensions d'une durée totale de douze heures, dont une de trois heures sur Evreux.

lebaudy-capitaine-marchal-en-vol.gif

***

**************************************************************************

Construit pendant l'hiver 1910/1911 le dirigeable Clément Bayard N° 3 "Adjudant Vincenot" est réceptionné par les militaires début 1911, le 11 juin il établi un record d'altitude avec 1967m, les 7 et 8 juillet il établi un record de distance avec 614 Km parcouru en 16h 20mn 

clement-bayard-n-3-adjudant-vincenot-2.gif
***
 
************************************************
 
Courant 1911 chez Astra à Issy-les-Moulineaux, se construisait le dirigeable "Adjudant Réau" les essais furent si satisfaisants qu'il fut décidé de programmer un grand raid. Le 18 septembre 1911, le dirigeable Adjudant Réau part de la base d'Issy-les-Moulineaux à 5 heures du soir pour exécuter une mission de reconnaissance au-dessus des forts de l'Est. Il gagne Verdun par Epernay et Châlons-sur-Marne, vire à droite pour longer la frontière, survole Commercy, Toul, Nancy, Mirecourt, Epinal, Remiremont.
astra-reau-1564.gif
***
 

Il s'engage dans l'étroite vallée de la Moselotte qu'il remonte jusqu'à Saulxures. Le 19, il survole le Ballon d'Alsace puis le Fort de Servance, Luxeuil et Vesoul. Le retour, contrarié par un vent gênant et un temps orageux se fit par Langres, Bar-sur-Aube, Troyes, Provins et enfin Issy où il atterrit à 2 heures 30 ayant parcouru sans escale 989 kilomètres en 21 heures 20.

Il établit ainsi le record de distance sans escale.

Le voici saluant la statue de Jeanne d'Arc, la frontière Alsacienne-allemande se trouve à 200m, il semble dire nous reprendrons l'Alsace et la Lorraine, l'histoire lui donnera raison.

astra-reau-ballon-alsace.gif
***
*************************************************************************
 
Même dessin que le "Capitaine Marchal" le dirigeable Lebaudy "Lieutenant Selle de Beauchamp" long de 80m, cube 10 000 m3, il pourra emporter 300Kg de bombes avec cinq hommes à bord, il effectue son premier vol le 29 octobre 1911 à Moisson, offert à l'armée il est destiné au Camp de Chalons (Mourmelon).
La rentrée au hangar à Mourmelon.
lebaudy-selle-de-beauchamp-chalons.gif
***
*********************************************************************
 
 
 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/06/2014