Les Quartiers.

*****

 

Le quartier du Ballet

****

Le quartier du Ballet vu depuis la Cucuronne, 1913.

***

Situé sur la rive droite du Calavon, le faubourg du Ballet fait face à la vieille ville.

***

Au premier plan le Faubourg du Ballet regardant la place de la Bouquerie.

***

Sur le Quai Léon Sagy se trouve, l'Hôtel ** Restaurant

"Le Luberon"

des années 1980 aux années 2000 tenu par le chef de cuisine Peuzin (propriétaire).

 

***

 

Le Quartier des Ecoles.

****

 

Situé sur le Boulevard Neuf polongement du Boulevard National,

le centre scolaire est à gauche, sur le centre droit en bas,

on aperçoit les toits caractéritiques de l'usine de fruits confits Gay.

 ***

Le  pensionnat de jeunes filles. Actuellement école communale.

***

Donnant par l'arrière sur le jardin pubic, les Ecoles neuves facade nord.

 

***

 

**********************************************************************************************************************

 

Le Quartier des Cordeliers.

****

Situé dans l'ancien couvent des Cordeliers,

le Collège Communal. 1913.

 ***

L'Entrée du collège.

***

En 1929.

 

 ***

Dans le milieu des années 1960 à l'emplacement de l'ancien Collège,

le nouveau Lycée Nationalisé mixte fut construit. Ici en 1976.

Le long ruban c'est l'ancienne voie de chemin de fer transformée en vélo-route.

 

***

Sur la gauche de la carte du dessus un batiment au toit vert, c'est le gymnase du lycée,

avec piscine couverte carte du dessous.

 

 

********************************************************************************************************

 

Le Quartier Saint Pierre.

****

Vue prise de la colline St Michel. Années 1960

***

Le même quartier 20 plus tard.

 

 

**********************************************************************************************************

 

Le Quartier Saint Michel.

****

LA REALISATION DU 1er GMS

Après la visite du ministre Pierre Messmer en avril 1965, la décision est prise d'implanter 27 missiles en trois unités sur le plateau d'Albion. L'année suivante, il sera question de construire 45 silos et 5 PCT. L'Armée acquiert au total 785 hectares et 32 ares sur 17 communes auprès de 288 propriétaires dont seulement 6 devront être expropriés.

Le BMS 05.200 (Brigade de Missiles Stratégiques) est crée en mai 1968 avec l'installation du 1er GMS à Albion.

 

En 1968, La Cité Saint Michel, d'une capacité de 874 logements pour loger les militaires

 

***

est construite sur les 15 hectares de la Colline des Puits à Apt.

 

 ***

La colline des Puits et la cité Saint Michel 1970

 

 ***

Vue aérienne d'Apt de la cité Saint Michel,

dans le fond le plateau d'Albion.

 

***

Vue d'ensemble de la cité.

 

 ***

Située sur la colline des Puits Notre Dame de la Garde veille sur la ville.

***

***

En 1979.

 

***

 

 

**********************************************************************************************************

 

Le Quartier Viton.

****

 

Situé aprés le quartiers des Cordeliers et l'ancien pont de chemin de fer,

tout de suite à droite on y trouve le Camping communal des Cèdres.

 

 ***

Le coin des tentes.

***

500 m plus loin le stade de Viton,

au premier plan à droite les cités Maurice Julien, à gauche les cités Viton,

dans le fond le Grand Luberon.

 ***

A droite du stade, la piscine municipale.

 

***

Autre vue de la piscine.

***

 

 

 

********************************************************************************************************

 

Le Quartier du Viaduc.

****

 

Vue aérienne sur le viaduc et la cave coopérative des vins de Sylla, années 1960.

***

Le Quartier des Baumes.

****

Vue sur la vallée du Calavon,

sur la gauche on aperçoit l'usine des Ocres de France.

***

Le Quartier de Rocsalière.

****

Le Rocher et le Hameau. 1905.

Situé à l'extérieur de la ville environ 4 Km, direction le plateau des Claparèdes,

on y trove des maisons troglodytes.

 

 

******************************************************************************************************* 

Commentaires (12)

monnin    marcel
  • 1. monnin marcel | 16/07/2016
je lance un appel je ne conduit plus suite plusieurs examens neurologique ont ma annoncer que je suis atteind d une

maladie degenerative que l on appel atrophie du cervelet avec syndrome parkisonien avec troubles de l equilibre

mon reve serais de revoir une derniere fois pendant que j ai encore toute ma mobilite la cite st michel si mon appel peut etre entendut alors je serais heureux car pour moi je vais etre condamne chaise roulante je suis desole de demander merci a vous tous n°portable 0651430581
sofian
  • 2. sofian | 06/11/2014
moi jy habit encore et je suis pa fils de militaire, la cite est toujour comme avant faut arreter de dire que saye le temp passe et la cite se degrade non elle est toujour comme avant et toujour de la onne humeur
Philippe R
  • 3. Philippe R | 24/07/2014
Jimmy, moi aussi j'étais du X1 ! J'ai fréquenté le petit bois, la vallée, la piscine d'apt, les cerisiers des X, mr caratini, les dantan et toute la bande ! Que de souvenirs d'une citée merveilleuse !
Jimmy
  • 4. Jimmy | 09/06/2014
Bonjour et un grand merci à Claude pour ce partage qui nous remue...
je ne déroge pas aux autres commentaire: j'ai vécue à la citée St Michel mes plus beau souvenir d'enfance et d'adolescence !
Je ne suis pas issus de parents militaires, mon père était commercial mais il nous à arraché du nord pour revenir vers le Vaucluse
où il avait grandit.. bref c'est au printemps 1979 que j'ai était adopté par cette citée et j'en suis partis en 1996.
Moi j’habitai au K2, Av Normandie Niemen et ensuite j' ai vécu au X1 et X3 qui n’existent plus aujourd'hui.
Tout comme vous, je peut encore sentir les Romarins, Lavandes et Genets qui fleurissaient sous nos balcons, je me rappel de ce petit centre commercial qu 'on appelait "la Coop", je me souvient du ballet des autocars vers 16H qui ramenaient les papa des copains du plateau d'Albion, du policier Mr Caratini, un voisin, qui nous faisait traverser pour aller à la maternel "La Colline" ou l'école "St Exupery", le petit bois où l'on y faisait des concours de dérapage en vélo, des cabanes dans les arbres, des overdoses de cerises dans les champs laissés entre les V et les X, de partir à la découverte des tourniquets, des toboggan et des cages à poules des autres immeubles. Les soirées d'été à jouer dehors jusqu' à point d'heures sous la surveillance des parents qui jouais aux cartes au coin des pré-hauts.
Effectivement, les Aptèsiens ont très mal accueillis les militaires et jusque aux années 90 certains avait une sorte de racisme contre ces derniers, aujourd'hui le sort le leur rend bien, ils pleurent le départ de toutes ces familles et surtout de leur pouvoir d'achat, car la rue des marchands meurt à petit feu, la citée St Michel est aussi mal fréquentée que les autres citée d'Apt et se livre à des jeux bien moins amusants qu'autre fois...
vincent
  • 5. vincent | 20/09/2013
pareil ,mon père était a la base,nous étions a st michel de 84 a 87 il me semble j'avais 3 ans quand on est arrivée et 6 donc quand on est partis le pere etant muté a la ba 118 de mont de marsan,je serais content de savoir si parmis vous il y'avait des enfants de mon age car je me rappel des courses de vélos en bas de la cité et surtout je me rappel de cette grosse pierre qu'il avait a coté du stade de foot,on habitait l'immeuble juste en face le stade, au dernier étage ... mon dieu que je donnerais tout pour revenir a cette belle époque de mon enfance
aujourd'hui je suis de nouveau sur mont de marsan ,comme quoi le destin :)
MONNIN
  • 6. MONNIN | 26/07/2012
arrive a ST MICHELen fin 68 la citee encore en constrution il y avait un centre commerciale puis un stade de foot j'etait a l' ecole maternelle a la cite j'ai vecu au batiment A puis nous sommes partis en 1971 mon pére a etait muté a la base 942 de LYON MONT-VERDUN comme dit sylvie buzarè ça sentait bon la lavande,le romarain. et une multitude d'iris

QUE DE BONS SOUVENIRS
Hugues
  • 7. Hugues | 06/07/2012
Bonjour

Arrivé à St Michel en Mai 68 à 7 ans. La citée encore en construction (les bâtiments après le I en cours de finition ou pas encore sortis de terre), pas de centre commercial et pas d’école. J’ai fini l’année scolaire 68 à l’école primaire du centre ville avec un sentiment de racisme envers les militaires.
Mon père ayant pris sa retraite en 74, nous sommes restés à St Michel, j’en suis parti en 1980. En tant qu’enfant puis adolescent j’ai passé 12 ans magnifiques à Apt ; la mentalité des Aptésiens envers les militaires ayant rapidement évolué.
Mes parents ont quitté Apt et la Cité il y a 3 ans. Après le départ des militaires, lors de mes retours à St Michel, j’ai vu l’évolution de la Cité mais pas en bien ; quand même loin des cités des villes comme Marseille ou Paris. Plus de réunions des familles au pied de mon immeuble dès les premiers beaux jours. Quelques fois ces réunions étaient animées avec des spectacles organisés par les enfants ou des apéros (la fête des voisins en avance)

Etant resté en contact avec des Aptésiens de souche ou d’adoption, je retourne une à deux fois par an dans cette merveilleuse ville. Dès que j’aperçois, sur l’ex RN 100, les bâtiments de la Cité, que de bons souvenirs me reviennent………

Hugues.
Sylvie Buzaré
  • 8. Sylvie Buzaré | 01/05/2012
J'ai tant de merveilleux souvenirs de ma vie à la cité St Michel. J'y ai vécu du printemps 1969 à l'été 1977. Quel bonheur de passer son enfance à cavaler au soleil avec tous les copains et copines. Ça sentait la lavande et le romarin au pied de mon immeuble et il y avait une multitude d'iris. J'ai eu tant chagrin lorsque nous sommes partis en 1977.
Caroline
  • 9. Caroline | 22/03/2012
Je constate que tous ceux qui ont vécu à la cité Saint Michel quand elle était militaire en gardent le souvenir ému d'un bonheur plein de soleil. Je fais donc aussi partie des nostalgiques d'Apt. Merci à "Claude" pour ces photos.
BALEGE
  • 10. BALEGE | 28/06/2011
Bonjour,

je suis très émue de revoir ces photos, car j'ai vécu à apt de 1977 à 1986.
Cela représente tellement de bon souvenir d'enfance mon père était militaire et nous sommes partis je devais avoir 9 ans.
Mon coeur a été brisé ce jour là, j'aimerais tellement y revenir.
Stéphane
  • 11. Stéphane | 16/08/2010
Bonjour,
Venant de faire construire Avenue Jean Mermoz
(Haut de la cité St Michel)
Sur le nouveau lotissement des anciens batiment X et V,j'aimerai savoir si quelqu'un aurait des photos ou des illustrations concernant cette époque et l'emplacement exact des batiments.
Je vous en remercie !!!
Cordialement.....
Géraldine LHYVERNAY
  • 12. Géraldine LHYVERNAY | 06/08/2010
Quel bonheur de revoir Apt ! J'y ai vécu de 1968 à 1974, papa était militaire et nous sommes arrivés de Cognac pour étréner la cité Saint St Michel. Je garde de ses années passées là-bas un souvenir ému et chaleureux. Maman travaillait l'été à la fabrique de fruits confits où elle pelait et coupait les melons gorgés de sucre et de soleil. Nous allions à la piscine municipale nous raffraichir et les promenades en garrigues étaient de tous nos week-end. Nous étions 4 enfants, 2 garçons et 2 filles, mes parents étaient de jeunes mariés, nous étions heureux !! Le dimanche nous allions à la messe dans cette église si joliment implantée à flan de colline.Merci de m'avoir replongée avec délice dans ma toute petite enfance.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/02/2017

×